Colère, tristesse, peur… Comment faire face aux émotions ?
Colère, tristesse, peur… Comment faire face aux émotions ?

Colère, tristesse, peur… Comment faire face aux émotions ?

Dans cette troisième chronique, je vous propose de prendre soin de vos sentiments.

Mais qu’est-ce au juste qu’un sentiment ? Savez-vous ce que signifie réellement ce mot ?

On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. Ma fille, qui est en CM2, m’a donné cette définition un jour lorsqu’elle récitait ses leçons : « Un sentiment, c’est ce que l’on éprouve, ce que l’on ressent. Par exemple la joie, la colère, la surprise, la honte… Et est-ce que tu sais ce qu’est une émotion ? me demanda-t-elle. Quelle est la différence entre un sentiment et une émotion ? »

Elle m’expliqua ceci : « Une émotion, c’est le trouble provoqué par un sentiment. Comme rougir de honte ou de colère, rire de joie, trembler de peur, avoir la chair de poule ou un hoquet de surprise. » Je restai bouche bée face à la justesse de ses mots.

Nous arrivons à la fin de l’année, cette période où l’on aime faire des projets et se fixer de nouveaux défis. Celui que je vous propose aujourd’hui, c’est de vous familiariser avec le monde des sentiments. Pour cela, je vous invite à mettre des noms sur ce que vous ressentez.

Les sentiments sont comme le tableau de bord d’une voiture. Vous pouvez ignorer le voyant de la réserve d’essence qui vient de s’allumer… mais vous finirez fatalement par tomber en panne sèche. Vous le savez, c’est pourquoi vous vous rendez chez le pompiste immédiatement. Le voyant, c’est votre sentiment. Vous pouvez toujours l’ignorer, mais cela ne signifie pas qu’il ne s’est pas mis en marche.

Si vous avez l’habitude de négliger ces signaux, je vous invite à inverser la tendance. La première étape est de reconnaître vos sentiments. Dès qu’un témoin s’allume, tentez de reconnaître quel est le sentiment qui s’exprime en vous. Essayez de le nommer, de la façon la plus précise possible.

Vous avez le choix de vous libérer de cet esclavage sentimental et émotionnel qui vous cause bien des souffrances.

Ensuite, direction le pompiste, pour remettre un peu de carburant pour continuer à rouler. Votre carburant, cette fois, c’est la pleine conscience de l’instant présent. Quand votre voyant émotionnel s’allume et que le sentiment est trop fort, inspirez et expirez le plus calmement possible. Ramenez votre attention à l’intérieur de votre corps. Vous disposerez alors d’un espace de réflexion pour prendre la décision qui sera la plus bienveillante possible pour tous. Vous avez le choix de vous libérer de cet esclavage sentimental et émotionnel qui vous cause bien des souffrances.

Entraînez-vous à différencier les sentiments agréables et désagréables. Ensuite, essayez de les identifier et de les nommer. Lorsque vos besoins sont satisfaits, comment vous sentez-vous ? calme ? gai ? heureux ? aventureux ? plein d’amour ? Et lorsque vos besoins sont insatisfaits, êtes-vous triste ? anxieux ? en colère ? stupéfait ? furieux ? Nos sentiments et émotions sont distincts des pensées et qui se manifestent dans notre corps par le biais de sensations corporelles. Ils ont pour mission de nous informer sur la satisfaction nos besoins ou au contraire, notre frustration.

Alors, mes ami(e)s, servez-vous-en à bon escient.

Prendre soin des sentiments
Prendre soin des sentiments
Partagez la bienveillance sur vos réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.